Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2010 2 02 /11 /novembre /2010 10:11

Après avoir quitté Alice Springs fin septembre, le cœur lourd – car c'est toujours difficile de quitter les gens et les lieux avec qui et où pendant 5 semaines on a vécu de très bons moments – je suis arrivée à Darwin (encore une fois!) avec Pauline, la française rencontrée Alice Springs.

Nous qui nous plaignons sans arrêt du froid et de la pluie en plein milieu du désert, là nous avons été servies! Environ 30° à 8h le matin avec un taux d'humidité qui avoisine le 99% durant la wet season (saison des pluies pour les incultes)!

C'est également là que j'ai testé pour la 1ère fois le Cough Surfing en Australie. Mais qu'est-ce que le Cough Surfing? Le principe, totalement génial, est d'héberger des travellers gratuitement chez soi et en retour de se faire héberger chez « l'habitant » quand on voyage. L'inscription sur le site web est gratuite et permet de voyager a travers le monde entier a moindre coût. Après, il faut pas être exigeant, puisque on dort souvent sur le canapé, d'où le mot cough qui signifie canapé (petite leçon d'anglais pour ceux qui ne saurait pas). Mais le but du Cough Surfing est également d'échanger et de faire découvrir sa culture, sa ville et son pays.

 

Aussi Pauline, qui en avait déjà fait Adélaïde, nous a trouvé un super plan chez un monsieur d'une cinquantaine d'années, qui travaille pour le Gouvernement et vit seul avec son fils dans un grand appartement. Richard héberge toute l'année plein de cough surfeuses ; quand nous sommes arrivées chez lui, il y avait déjà 3 autres filles : 2 allemandes (antipathiques au possible!) et 1 française trop mignonne, Laurie.

Au début, j'ai trouvé ça un peu bizarre et peut-être limite malsain, qu'un homme de son age accueille non-stop des jeunes filles étrangères... Mais finalement, Richard fut tellement adorable et aux petits soins pour nous, que j'ai rapidement compris que pour lui c'était un façon d'avoir de la compagnie et de la vie dans sa maison. En effet, son fils de 19 ans n'est pas des plus sociables : il reste enfermé dans sa chambre jusqu'au diner où là il en sort juste pour manger sans échanger un mot et y retourne dès qu'il a fini son assiette.. Je sais pas pourquoi c'est parfois il me faisait penser à quelqu'un de mon entourage proche. Non! Je ne citerai pas de nom!

Nous avons donc passé presque 1 semaine chez Richard, il nous préparait à manger, venait nous chercher ou nous déposer en ville si besoin, et étant donné qu'il travaillait, il nous laissait son appart toute la journée... J'ai partagé mon temps entre le lagoon - une sorte de piscine d'eau salée où il est possible de nager en toute sécurité, sans risquer de croiser une jelly fish (méduse) ou un crocodile, mais qui ne vaut certainement pas une vraie plage – le cyber café pour internet, l'appart de Richard où il faisait bon de se prélasser sous l'air conditionné, les backpackers afin de trouver un lift pour la West Coast et les bars/boites de Darwin pour le soir.

Darwin Harbor

Ca c'est le lagoon « Club Med » en question.

 

En fin de semaine, j'ai retrouvé Coco et Rico, qui venait d'arriver à Darwin pour prendre leur vol pour Bali 2 jours plus tard. Cela faisait 7 mois que j'avais pas vu la coco et elle me manquait grave! Même si depuis mon arrivée en Australie et l'achat d'un portable, nous étions toutes les semaines au tel à se donner des nouvelles et à se raconter nos vies. Nous avons donc passé presque 2 jours ensemble, c'était trop bon! Et ils m'ont donné pleins de plans de lieux à voir et à faire sur le route de la West Coast, puisqu'eux en sortait tout juste.

coco rico 2

Rico, moi et Coco, comment on est trop content de se retrouver!?

 

Entre temps, Pauline et moi avons trouvé un lift pour l'Ouest, avec Tom un Suisse, qui ne nous paraissait pas très Rock'n roll, mais le principal était de partir de Darwin, car cette ville pseudo Club Med ne me mettait pas du tout à l'aise, et d'atteindre rapidement la Western Australia.

 vue du bureau de R

Vue sur le Harbor de Darwin

Partager cet article

Repost 0
Published by afrenchgirl-lostinaustralia.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les aventures d'une parisienne perdue dans l'Outback Australien
  • : Histoire que pendant 1 an, on ne perd pas le contact et que surtout vous puissiez me suivre au fur et a mesure de mon periple en Australie, avec mes joies, mes peines, mes angoisses...
  • Contact

Recherche

Liens